Laura 18ans

Bonjour à toutes et tous,

Je m'appelle Laura, j'ai 18 ans et je suis atteinte d'endométriose péritonéale.

J'ai été dépisté à 15 ans à la cœlioscopie.

A 12 ans, j'ai commencé à avoir mes règles avec des cycles irréguliers, mais sans trop de douleurs.

Disons normal, au début des règles d’une jeune fille.

Puis petit à petit, des douleurs de plus en plus violentes (à en faire des malaises) apparaissent ainsi que des saignements importants (et cycles irréguliers).

Ma mère a décidé de m'emmener voir une première gynécologue (suivie pendant 2 ans) qui me prescrit une échographie pelvienne où il n'y avait rien à signaler. Elle a commencé à me prescrire du Lutéran pendant 6 mois, aucunes améliorations. Ensuite Trimordiol pendant 3 mois, où j'ai pris 5 kg. Puis Mercilon, toujours aucun résultats.

Décembre 2007, échographie, toujours R.A.S. Mais cette fois ci, mon médecin m'adresse à un autre gynécologue, qu'il connaissait bien. Celui-ci me prescrit Microval, toujours pareil et décide de faire en février 2008, une cœlioscopie où il m'annonce que j'ai de l'endométriose, mais moi je n'avais disons aucune réaction car je n'avais jamais entendu ce mot-là.

(Collections derrière la vessie et un ovaire).

Suite à cette opération, le gynéco me donne 6 mois de Lutényl, celle-ci me faisait un cycle régulier mais au niveau des douleurs et des saignements, rien n'avait changé.

Donc Janvier 2009, j'ai refait une échographie qui a révélé un nodule de 2 cm au niveau recto-vaginal.

Je retourne donc plus tard chez le gynécologue qui, après observation de l'écho et du compte rendu, m'annonce 3 mois de ménopause artificelle (Decapeptyl) mais a fait effet pendant 6-8 mois, je suis choquée.

Début du traitement, taboulement dans la tête insupportable pendant 3 semaines puis plus rien. Ensuite pendant 1 mois, j'ai eu des bouffées de chaleur (nuit et jour, pendant les cours … j'avais honte, je me sentais très mal à l'aise !) mais, une bonne chose, plus de douleurs du tout (normal plus de saignements). Je suis donc allée voir un homéopathe pour les bouffées de chaleur, l'homéopathie prescrite a été très efficace.

Après environ 3 mois de ménopause, une nouvelle échographie est effectuée, plus de nodules. 1er Juillet 2009, j'ai commencé microval (la pilule qui n'avait pas marchée auparavant, mais le gynéco m'a dit qu'il fallait réessayer)

Aout, septembre, octobre, novembre, décembre 2009, toujours pas de règles. Janvier, février, mars 2010, ça y ai les règles arrivent. Pas de douleurs …, cycles irréguliers toujours. Mi-mars, je vois le gynécologue, qui me dit que les règles irrégulières ce n'est pas très grave et me redonne une écho pour contrôler si tout va bien, et tout va bien !

 

Aujourd'hui, je prends toujours microval, je me sens beaucoup mieux, malgré les règles qui viennent un peu n'importe quand.

Je tenais à témoigner car je sais que c'est très difficile à supporter physiquement et moralement. J'ai eu la chance d'être tombée sur un bon gynécologue rapidement, mais la malchance d''avoir ça si jeune. Il m'arrivait de déprimer ce qui a eu une répercussion sur mes cours, mais j'ai réussi à remonter la pente.

Le plus terrible pour moi a été les douleurs insupportables et de ne pouvoir en parler à personne car ils ne comprennent pas. Je pouvais seulement en parler avec ma mère réellement, elle arrivait à comprendre ce que je ressentais.

Je souhaite à toutes (et tous !) beaucoup de courage et surtout de garder espoir !

  • 6 votes. Moyenne 4.67 sur 5.