Année 2014

Bilan de l'année 2014

 

                     Nous avons participé à la première marche mondiale sur l'endométriose à Paris. Marche organisée par Lilli.H sur l'initiative des américains (worldwide endomarch), et avons organisé à cette occasion une pré-rencontre pour le déjeuner avant la marche.

                     Nous continuons a faire des rencontres qui sont toujours un bon moment convivial (Grenoble / Chambéry / Nord )

                     Suite à cette marche, nous avons été reçus avec toutes les autres associations, au ministère des droits de la femme pour former un collectif d'association en vue de faire une campagne nationale d'information sur l'endométriose.

                     Nous avons travaillé plusieurs mois avec toutes les associations pour la mise en place du collectif «Agir contre l'endométriose » ainsi que la rédaction d'un manifeste que nous avons ensuite donné en main propre à Mme la Ministre des droits de la femme Mme Najat VALLAUD BELKACEM , manifeste ayant récolté plus de 6500 signatures en moins d'une semaine

                     Malheureusement nous n'avons pu concrétiser ce projet initial du fait du changement de ministère de Mme VALLAUD BELKACEM.

                     Nous sommes de plus en plus sollicitées par les sages femme des Thermes de Challes les eaux pour rencontrer des curistes en mal d'information et de soutien. De nombreuses rencontres ont ainsi pu être faite avec la présidente, et on commence à envisager des permanences aux Thermes vu la demande croissante.

                     Nous avons participé à trois marchés de Noël tant pour financer l'association par la vente d'objet fait main, que pour faire connaître l'endométriose et renseigner le plus grand nombre.

                     Nous avons fait quelques soirées tchat sur le forum.

                     Nous avons écrit un témoignage sur « ma vérité sur » afin de sensibiliser sur l'endométriose.

 

Nous avons employé beaucoup d'énergie et de temps pour la création du collectif, l'écriture du manifeste et les réunions diverses qui y étaient liées, de ce fait nous avons pu moins œuvrer pour notre propre association. Mais tout cela n'était pas du temps de  perdu, car c'est une pierre supplémentaire à l'édifice, et cela servira un jour, nous en sommes sûres.