Bilan urodynamique

Le bilan urodynamique permet de voir si votre vessie fonctionne correctement.

Comment se préparer

Ne pas stresser, ce n’est pas douloureux, certes pas franchement agréable.

On vous aura surement demandé de faire une analyse d’urine (ECBU) dans les 8 jours qui précèdent votre rendez-vous. Si vous avez une infection urinaire, allez voir votre médecin traitant qu’il vous donne de suite le traitement adéquat, sinon vous ne pourrez pas faire votre bilan.

N’ayez pas la vessie trop pleine, ni vide.


Déroulement du bilan

Comptez environ une durée de 45 minutes pour faire le bilan.

Dans un premier temps, on vous demande d’uriner sur une chaise percée, n’hésitez pas à demander pour rester seule, en général ils vous le proposent.

Ensuite, on vous allonge sur une table en position gynécologique.

On va vous mettre des petits capteurs sur les lèvres et une canule annale, afin de pouvoir enregistrer vos différentes réactions.

Là, on va vous mettre une sonde dans la vessie afin de la vider entièrement.

Ensuite, on va vous la remplir à nouveau et on vous demandera de leur signaler le besoin d’uriner dès que vous le ressentez.

Après, le médecin retirera progressivement la sonde plusieurs fois de suite et enfin… définitivement.

Toujours vessie pleine, le médecin vous examinera et vous demandera de tousser afin de contrôler l'existence de fuites urinaires à la toux.

Un examen gynécologique sera surement pratiqué.

Et pour finir, on vous demandera une dernière fois de faire pipi sur la chaise percée.

Vécu par Katy

Ce test c'est ma kiné qui me l'a conseillé, du fait de mon périnée très faible, qui n'évoluait pas malgré de bonnes séances de rééducation. 

Tout d'abord il vous faut arriver la vessie pleine si possible. Après avoir fait un petit topo avec l'urologue, on passe en salle d'examen. On me demande de me déshabiller le bas seulement, et on me montre des toilettes dans la salle juste a côté de la table d'examen. Il me faut y faire pipi. Sur le moment je comprends pas pourquoi on m'a demandé d'être vessie pleine si c'est pour aller uriner de suite en arrivant, mais il s'avère que c'est des toilettes spéciaux, reliés à un ordinateur et qui permettent a l'urologue de voir le débit, la contenance, etc...D'ailleurs pendant ma miction elle est sortie de la salle et contrôle de son bureau tout cela. 

A son retour, elle me demande de m'allonger sur la table qui ressemble a une table de gynécologue, et elle me met une sonde urinaire, et commence a remplir ma vessie de nouveau.  Elle me demandera ensuite a plusieurs reprises de tousser, de pousser, etc...Elle même appuyant par moment sur le périnée me semble t il ..le tout  pour vérifier les éventuels fuites à l'effort. Il me semble qu'à un moment donné j'avais deux sondes en même temps mais je suis pas trop sure, pas facile a voir... En règle général l'examen n'est pas douloureux , juste gênant et un peu irritant.. mais pour ma part ce fut plus compliqué car on s'est aperçu que ma vessie avait bougé un peu et qu'elle s'était mise sur le côté , ce qui fait que l'urètre formant en coude le passage de la sonde fut délicat. Mais bon malgré tout ce fut supportable... 

Ensuite même topo mais debout, remplissage, toux, pression manuel etc.. 

Avec tout cela , elle a pu vérifier la capacité de ma vessie, si elle se vidangeait bien, la puissance du jet , les éventuelles fuites a l'effort, etc..  

A la fin de l'examen, on retourne utiliser les supers toilettes reliés à l'ordinateur , on se rhabille et direction le bureau ou l'urologue nous commente en direct le résultat de l'examen. On repart avec un dossier complet d'une dizaine de pages contenant de multiples  graphique, tableaux et autres, et se terminant par la fameuse conclusion du résultat de l'examen tant attendue.


3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.