Hystérosalpingographie/ Hystérographie

L'hystérosalpingographie ou également appelé hystérographie consiste à observer la cavité utérine ainsi que les trompes, qui ne sont pas visibles par d’autres examens radiologique. Il permettra d’évaluer la perméabilité des trompes dans le bilan d’infertilité et s’il existe une anomalie dans la cavité utérine.

Il peut aussi être proposé en cas d’infections répétitives, de douleurs ou de saignement anormaux.

Il sera pratiqué en début de cycle, vers la fin des règles.

Le gynécologue vous fera une ordonnance afin de vous procurer le produit de contraste nécessaire pour l’examen.

Il se pratique dans un centre de radiologie, en général au sein de l’établissement où vous êtes suivi (hôpital ou clinique) afin d’avoir de bons clichés.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen se fera par un médecin en radiologie et dure environ 30 minutes. Vous serez en position couché sur une table de radiologie avec des étriers pour mettre vos pieds afin de vous mettre en position d’examen gynécologique.

Le médecin placera le spéculum et utilisera un petit cathéter  qui passera au travers du col (cela peut être douloureux).

Le produit de contraste sera ensuite injecté. Plusieurs clichés seront pris pour voir l’évolution du produit qui fera la trajectoire utérus, trompe et finira dans la cavité pelvienne si les trompes ne sont pas bouchées.

Est-ce douloureux ?

Certaines diront qu’elles ont passé l’examen sans soucis et d’autres l’inverse. L’examen peut-être douloureux surtout si vous n’êtes pas complètement détendue, si le produit de contraste vous déclenche des contractions ou encore si vos trompes sont bouchées. Il est généralement recommandé de prendre du Spasfon avant ou après l’examen.

Conseil

Essayez de vous détendre le plus possible, n’oubliez pas de prendre vos antalgiques ou antispasmodiques avec vous. Uriner avant l’examen pour ne pas être gêné.

 

 

 

  • 14 votes. Moyenne 2.57 sur 5.